Actualités

Cherki, Caqueret… Ça coince avec les jeunes pépites de l’OL

L’Olympique Lyonnais possède une très grosse réputation en matière de formation. Considéré comme l’un des meilleurs clubs du pays avec un centre de formation de très grande qualité, l’OL doit aujourd’hui une fière chandelle à ses jeunes qui portent l’équipe depuis plusieurs semaines, symbolisé par un certain Maxence Caqueret. Malgré tout, le club rencontre des difficultés pour conserver ses pépites.

 

Rayan Cherki et Maxence Caqueret seront-ils les nouveaux Pierre Kalulu (AC Milan), Amine Gouiri et Melvin Bard (OGC Nice) ? Si pour l’heure personne ne possède la réponse, l’OL a déjà entamé les négociations avec ses deux jeunes cracks pour une prolongation de contrat. Deux dossiers qui s’annoncent très délicats pour les dirigeants lyonnais et notamment Vincent Ponsot le directeur général de l’OL. Sous contrat avec le club lyonnais jusqu’en juin 2023, Rayan Cherki n’a pour le moment pas donné de réponse positive aux propositions de l’état-major lyonnais et aujourd’hui on se dirige plus que jamais vers un départ libre du joueur lyonnais dans un an comme le précise ‘l’Equipe.’ Actuellement blessé et forfait jusqu’à la fin de la saison 2021-2022, Rayan Cherki n’a toujours pas trouvé de terrain d’entente avec ses dirigeants et son entourage réclame surtout un rôle important dans l’effectif lyonnais ainsi que plus grosse revalorisation salariale pour accepter une prolongation de contrat.

D’après nos confrères, le joueur de 18 ans émarge pour le moment à 190 000 euros par mois. Un énorme salaire pour un joueur, âgé seulement de 18 ans et qui ne ferait pas que des heureux dans le vestiaire rhodanien. Ses émoluments gênent et il ne sont pas en corrélation avec le statut sportif du numéro 18 de l’OL qui a pris part à 20 matchs pour 2 buts et 4 passes décisives cette saison. Au niveau de la direction, l’objectif serait de lui offrir un nouveau contrat avec un salaire équivalent à celui qu’il touche actuellement. En cas de désaccord, le club pourrait bien le placer sur la liste des transferts dès le mercato estival.

 

Maxence Caqueret est très gourmand 

 

Si Rayan Cherki est un dossier épineux à régler pour la direction, Maxence Caqueret s’avère aussi être une autre paire de manche. Titulaire indiscutable et révélation de l’équipe depuis le début de l’année 2022, le natif de Vénissieux a passé un vrai cap en quelques mois et aujourd’hui sa valeur a totalement explosé sur le marché européen. Avec un contrat qui expire en juin 2023, tout comme Rayan Cherki, le numéro 25 des Rhodaniens se montre très gourmand pour accepter de poursuivre l’aventure avec son club formateur. Rémunéré actuellement à 70 000 euros par mois, il réclame beaucoup plus d’argent et selon ‘l’Equipe’ son entourage souhaiterait qu’il touche un salaire à hauteur de celui d’Houssem Aouar à savoir 310 000 euros mensuels. Un sacrifice que la direction lyonnaise ne semble pas prête à faire. Directeur général de l’OL, Vincent Ponsot a prévenu a prévenu que l’actuel 10e de Ligue n’ira pas au delà d’un salaire de 200 000 euros mensuels en cas de prolongation de contrat, au risque même de devoir être dans l’obligation de vendre son joyau dans quelques mois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités