Actualités

Cheyrou veut pêcher un gros poisson tout droit venu d’Ukraine avant la fin de la saison

Aujourd’hui 10e du championnat de France avec 42 points en 29 matchs, l’Olympique Lyonnais peine à atteindre son objectif final de podium. Avec 40 buts inscrits, l’OL possède seulement la septième meilleure attaque du pays et un renfort dans le secteur offensif ne serait pas du luxe. Message reçu pour Bruno Cheyrou qui pourrait bien ‘profiter’ de la situation dramatique et la guerre en Ukraine pour améliorer l’effectif de Peter Bosz. 

 

Suite à cette triste guerre qui a éclaté depuis plus de 23 jours entre la Russie de Vladimir Poutine et l’Ukraine, la FIFA a pris la décision de rallonger le mercato hivernal et permettre aux joueurs des championnats ukrainiens et russes de pouvoir s’engager dans avec un nouveau club pour finir la saison. Cela a d’ailleurs été annoncé par le conseil d’administration de la LFP la semaine dernière qui a indiqué « que le règlement du statut et des transferts joueurs prévoit une période d’enregistrement exceptionnelle jusqu’au 7 avril prochain pour les joueurs étrangers évoluant en Ukraine ainsi que les joueurs ukrainiens autorisés à quitter le pays conformément aux règles applicables aux déplacements transfrontaliers des citoyens ukrainiens évoluant en Ukraine, dont le contrat de travail est automatiquement suspendu jusqu’au 30 juin 2022. » Peut-on lire sur le communiqué.

Une nouvelle qui ravit les dirigeants lyonnais qui pensent à David Neres. Ce dernier évoluait au Shakhtar Donetsk depuis cet hiver. Ancien joueur de l’Ajax Amsterdam l’ailier gauche ne laisse pas indifférent le club rhodanien et ce dernier a même entamé des négociations pour s’attacher les services du Brésilien de 25 ans.

 

Un périple de 700 km en bus pour fuir l’Ukraine

 

Transféré en Ukraine lors du dernier mercato hivernal, il n’a pour l’heure pas joué le moindre match avec le Shakhtar et il a vécu un véritable périple depuis le début de cette guerre dans l’est de l’Europe. Neres a même été contraint de quitter le pays et parcourir en bus, un voyage de 700 km en bus pour fuir le pays et ainsi rejoindre Bucarest, où il a pu repartir au Brésil avec ses proches. International brésilien, l’idée d’un retour en Europe et pourquoi pas en France paraît être une possibilité crédible et il ferait le plus grand bien dans le secteur offensif lyonnais qui manque encore de régularité, à l’image des dernières prestations de Lucas Paquetá, Romain Faivre et même Karl Toko Ekambi. Si aucun contact ne semble pour le moment établi, Neres représenterait une belle opportunité pour le club rhodanien et un renfort de poids pour la fin de saison et l’aventure en Europa League face aux Hammers de West Ham.

Rappelons que l’OL avait déjà songé à l’ancien pensionnaire d’Amsterdam qui s’était révélé sur la scène européenne entre 2017 et 2019, lorsqu’il avait participé à l’élimination du Real Madrid 4 buts à 1 sur sa pelouse de Santiago Bernabéu. Affaire à suivre…

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités