Actualités

Incidents OL – OM : que risque vraiment l’Olympique Lyonnais dans cette affaire ?

Le 8 décembre est un jour très particulier pour les Lyonnaises et Lyonnais puisque c’est le jour de l’ouverture de la célèbre fête des Lumières et la soirée ou la ville s’illumine avec la présence des lampions aux fenêtres de chacun. Mais ce 8 décembre 2021 ou plutôt cette soirée est aussi très attendue par les supporters ainsi que les membres de l’Olympique Lyonnais. En effet, c’est à partir de 16 h 30  que la commission de discipline se réunira afin de statuer sur la suite de l’affaire du match entre l’OL et l’OM et les sanctions qui vont être adressées au club rhodanien. Nous devrions connaître le résultat aux alentours de 18 heures. 

Mais que risque réellement l’OL ? Ferveur Lyonnaise vous dit tout !

 

Dans un peu moins d’une heure, la commission de discipline de la LFP aura une mission importante, à savoir statuer sur match entre les deux Olympiques le dimanche 21 novembre dernier et ainsi donner les sanctions adéquates au club local. Pour rappel, le 21 novembre dernier, Monsieur Ruddy Buquet arbitre la rencontre avait pris la décision d’arrêter le match et renvoyer les 22 acteurs aux vestiaires suite à un jet de bouteille reçu par Dimitri Payet. Une situation inadmissible mais pas la première depuis le début de la saison. Si l’OL a écopé d’un match à huis clos contre Reims mercredi dernier, la commission va rendre le verdict final et l’addition pourrait être très salée.

Aujourd’hui plusieurs sanctions sont à entrevoir et pas des moindres. Parmi elles, plusieurs matchs à huis clos à commencer par celui de Metz le mercredi 22 décembre prochain et peut-être le derby face à l’AS Saint-Etienne ou encore la réception du Paris Saint-Germain en début d’année. Mais également un match perdu sur tapis vert (demande de l’OM) et un ou plusieurs retraits de points, certainement avec sursis. L’OM ayant également envoyé un document vidéo à la Ligue afin de prouver et démonter les arguments lyonnais en expliquant que cet acte n’était pas « un acte isolé. » La thèse de l’amende étant à écarter car la Ligue ne veut pas s’en prendre encore davantage au porte-monnaie des clubs. De son côté, l’OL espère que le match sera rejoué.

 

De grosses sanctions pour l’OL  !

 

D’après les renseignements de « l’Equipe », seul l’OL sera concerné par les mesures et les dirigeants de l’OM n’ont pas été convoqués à cette réunion. Ses membres s’appuieront donc sur plusieurs éléments, en premier lieu « le rapport de l’instructeur où l’on peut lire que la préfecture du Rhône ne se montre pas tendre avec l’arbitre, M. Buquet, les deux continuant de se renvoyer la balle sur la vraie fausse reprise du match ». Outre ce rapport, les membres de la commission vont aussi s’appuyer sur trois jurisprudences survenues par le passé et notamment l’histoire en 2016 lors de la rencontre FC Metz – OL.

Souvenez-vous ! Notre gardienAnthony Lopes avait reçu un pétard au niveau de l’oreille ce qui avait sonné notre gardien et contraint l’arbitre à mettre un terme au match, avant de le rejouer à huis clos quelques semaines plus tard. Autre jurisprudence, toujours concernant l’OL et les débordements en 2017 lors du déplacement à Bastia et l’agression de certains supporters corses sur nos joueurs avant la rencontre, avant que de nouveaux incidents n’éclatent pendant la partie. Dernière jurisprudence, beaucoup plus récente avec les incidents survenus lors du Nice -OM (22 août dernier) et des ultras du GYM qui étaient entrés sur le terrain pour en découdre avec les Marseillais, notamment Payet et Guendouzi.

Par conséquent, le quotidien sportif assure que les sanctions ne seront pas clémentes envers les Gones alors qu’elles seront du même « acabit. » Réponse dans quelques heures…

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités