Actualités

Jean-Michel Aulas murmure encore le nom de Laurent Blanc, déjà la fin de l’ère Bosz ?

Le président de l’Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a une fois de plus évoquer l’avenir de son club et notamment le poste d’entraineur. Si Peter Bosz est pour le moment l’homme de la situation, le patron des Gones n’a toujours pas abandonné son idée d’un jour faire venir Laurent Blanc sur le banc rhodanien. 

 

Dans un entretien accordé au journaliste Jacques Vendroux sur « Europe 1, » Jean-Michel Aulas est revenu sur la mauvaise première moitié de saison de son club et il en a profité pour soutenir son entraineur actuel Peter Bosz. Selon lui, le Néerlandais reste pour le moment, l’homme de la situation même « si les résultats ne sont pas à la hauteur des exigences d’un tel club. On a dit qu’on continue jusqu’à fin février pour voir ce que cela donne mais dans mon esprit, on ne va pas se mettre en danger. On ne sera pas idiots. Peter est un entraineur costaud. » Déclare-t-il.

 

Laurent Blanc toujours envisagé 

 

Président et actuel 11e de Ligue 1 avec l’OL, Aulas va plus loin et ouvre même la porte à une arrivée de Laurent Blanc à la tête de son OL. « Oui j’y pense. À l’époque (en 2019 lorsqu’il n’a pas voulu le signer suite au départ de Sylvinho), j’étais solidaire avec Juninho qui a choisi Rudi Garcia. Laurent Blanc, c’est un garçon qui a une expérience incomparable. Je l’avais vu longuement en Russie pendant la Coupe du monde 2018. J’avais bien senti cette capacité chez lui. Les choses ne se sont pas faites. Mais sait-on jamais ? » A poursuivi le président qui ne va pas forcément solidifier l’avenir de son technicien actuel Peter Bosz.

Avant de poursuivre et régler ses comptes avec ceux qui pensent que l’homme de 72 ans n’est plus vraiment dans le coup. « J’ai 72 ans, et j’en suis fier. Je n’ai pas l’impression d’être un vieux ‘schnock’ pas du tout. Je prends plein d’initiatives, la mécanique fonctionne, le dynamisme est toujours là. Je ne partirai pas sans avoir ramené à Lyon une Coupe d’Europe. Même dans la tempête, on fait en sorte de trouver les ingrédients pour continuer à investir sur le moyen terme et arriver là où nous devons aller. » A conclu Jean-Michel Aulas qui devrait encore faire couler beaucoup d’encre avec ces déclarations…

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités