Actualités

L’avenir de l’OL est-il lié aux riches actionnaires des Etats-Unis ?

La révolution est-elle en marche à l’Olympique Lyonnais. Huitième de la dernière édition du Championnat de France, le club ne compte plus jamais revivre une saison aussi délicate et si ça devrait bouger sur le terrain, c’est également le cas en coulisses et parmi les hautes instances lyonnaises. Avec les départs des actionnaires mythiques Pathé et IDG Capital, l’OL compte bien reconstruire un nouveau système et s’ouvrir encore un peu plus au monde. Ferveur Lyonnaise vous propose de faire un bilan sur la situation actuelle au sein de la direction et du futur virage que notre club s’apprête à prendre avec notamment l’apparition d’acteurs étrangers au sein du groupe OL. 

 

De très gros changements se prépare à Lyon. Comme annoncé depuis plusieurs jours et maintenant semaines, le club pourrait clairement passer sous pavillon américain dans quelques temps. Devant les difficultés économiques rencontrées et la très mauvaise saison de l’équipe masculine, Jean-Michel Aulas cherche des solutions et il pourrait bien tenter sa chance avec des firmes américaines. Avec les départs de Pathé et IDG Capital en mars dernier, deux actionnaires historiques de Lyon, 40% des parts du club sont aujourd’hui vacantes et plusieurs candidats ont déjà sonné à la porte. Ce mercredi ‘RMC Sport’ nous informe que Lyon a reçu cinq offres et trois toutes venues des Etats-Unis sont encore en course.

Outre John Textor comme expliqué dernièrement sur notre site, la deuxième proposition vient d’un fonds de pension américain proche de la NBA et qui n’est pas indifférent à la présence de Tony Parker à l’OL. Cette proposition serait bien placée par rapport à la concurrence, mais les négociations sont en cours et le processus s’annoncerait plutôt long. Enfin le président des Gones a aussi reçu une offre de la part d’une vieille connaissance du ballon rond. Il s’agit de la famille Gillett avec le fiston Foster qui souhaite intégrer OL Groupe à l’avenir. Une famille bien connue dans le monde du football car George, son père était le propriétaire des Reds de Liverpool entre 2007 et 2020.

 

Une offre de 600 millions d’euros de la famille Gillett

 

Si ces offres on le méritent d’exister, ‘l’Equipe’ va beaucoup plus loin. Selon le quotidien tricolore, Foster Gillett tient actuellement la corde avec une proposition de 600 millions d’euros et le fils de George pourrait ainsi devenir l’actionnaire majoritaire de notre OL. Les derniers chiffres estiment que la valeur d’OL Group se situe à 500 millions d’euros. Agé de 45 ans, l’homme d’affaires américain est en France depuis quelques jours et a rencontré le président de l’OL pour négocier une future entrée dans l’actionnariat rhodanien. Il se murmure également que Foster Gillett aurait des ambitions sportives débordantes pour l’avenir et serait prêt à investir massivement pour renforcer l’équipe dès cet été.

Notons que le patron de l’OL aurait annoncé ses envies de rester à la tête du club encore trois à cinq ans, avant de très certainement vendre définitivement l’écurie de Ligue 1 et donc laisser une partie de ses parts au nouveau boss. Une affaire à suivre de très près mais l’OL pourrait clairement ouvrir une toute nouvelle page de son histoire…

 

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités