Actualités

Le rôle de Jean-Michel Aulas, la concurrence avec le PSG, la saison à venir… Quand John Textor prend la parole

Aujourd’hui sous pavillon américain, l’Olympique Lyonnais nourrit de grandes ambitions. Huitième de Ligue 1 la saison dernière, l’équipe qui appartient désormais en terme majoritaire à l’homme d’affaires américain John Textor compte bien redresser la barre et venir concurrencer le Paris Saint-Germain sur la scène nationale dans les années à venir. Lors d’un long entretien accordé à ‘l’Equipe’ le nouvel actionnaire majoritaire des Gones s’est confié sur ses projets, le mercato, la concurrence avec le PSG et même sa relation avec Jean-Michel Aulas, le président historique de l’OL qui reste toujours à la tête du club pour encore quelques temps. Ferveur lyonnaise vous a sélectionné des bouts de cette interview afin d’en savoir un peu plus sur les ambitions du nouveau patron de l’OL.

 

Sur son rachat des parts de Pathé et IDG Capital :

« J’ai eu la surprise de voir Pathé et IDG quitter l’un des meilleurs clubs, l’un des mieux gérés, avec l’une des meilleures académies et avec en plus une diversité de business qui minimise le risque du foot. Je devais sauter dessus. Historiquement, je n’aime pas diriger les entreprises, je suis comme l’oncle fou perturbateur, provocateur. J’aime penser le monde dans cinq ans. Je vais appeler Jean-Michel et le challenger avec de nouvelles idées. »

Sur la mission de Jean-Michel Aulas :

« Jean-Michel Aulas a un contrat et le reste du management reste en place. Il n’y a pas une seule personne que j’ai identifiée et qui pourrait venir. Pas une. Historiquement, je n’aime pas diriger les entreprises, je suis comme l’oncle fou perturbateur, provocateur. J’aime penser le monde dans cinq ans. Je vais appeler Jean-Michel et le challenger avec de nouvelles idées. Puis il me dira : « John, ça peut marcher », ou pas. L’oncle fou ne doit pas diriger l’entreprise mais c’est lui qui amène parfois les bonnes idées. 

Sur ses ambitions de concurrencer le PSG sur le long terme : 

« Pourquoi pas ? […] Si je peux trouver onze joueurs dans le monde que vous ne pouvez pas trouver ou acheter, on peut [les] battre. On ne les battra pas chaque année mais Lyon a déjà gagné contre le PSG. On peut gagner le Championnat. Je crois que les règles vont changer. C’est un peu comme si le PSG était la seule équipe française, de l’extérieur, mais je sais que c’est faux. Pour être plus égalitaires, on doit trouver des joueurs qu’ils ne trouvent pas, augmenter nos revenus et payer plus. Les gens n’aiment pas voir toujours les mêmes champions. »

Sur ses ambitions avec l’OL : 

« [L’objectif ?] C’est très clair: revenir en C1, bien sûr. Au club, ils sont confiants. Ils ont des plans avec les anciens et les jeunes. Il est très difficile pour moi de juger le niveau du Championnat, a conclu le prochain patron de l’OL. C’est une Ligue dure, j’ai regardé beaucoup de matches mais même si je détiens le club à 90 %, je fais confiance, j’espère qu’ils ont raison dans leurs décisions. Ce sont des gens intelligents, ils connaissent, mais je regarderai comme vous ce qui se passe. Et je ne prendrai pas de décision avant de bien connaître ce Championnat. »

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités