Actualités

Les déclarations de Peter Bosz et Anthony Lopes après ce nul décevant à Bordeaux

Hier soir, l’OL a été tenu en échec sur le terrain des Girondins de Bordeaux sur le score de 2 buts partout. Un point au final et les Gones auraient clairement pu perdre cette rencontre sans un grand Anthony Lopes en toute fin de match. Encore des points de perdus, ce qui agace le portier lyonnais, ainsi que son entraineur qui étaient de passage devant les médias. 

Voici un petit florilège des déclarations des deux hommes après la rencontre en commençant par celles du technicien néerlandais.

 

Que dire sur ce match et ce résultat ? 

« Je ne vais pas vous mentir, ça fait mal. Quand on regarde le match, je pense qu’on a été dominants. On a mené deux fois au score. On a bien joué au début. On a été dangereux, mais on n’a pas été efficace, ni devant leur but ni devant le nôtre. Je suis très déçu. On a même failli perdre en fin de match. C’est bizarre parce qu’on avait le contrôle. Mais quand tu fais des fautes comme ça, c’est difficile de gagner des matchs. »

Malo Gusto est fautif, surtout sur le deuxième but 

« Ce qui me gêne le plus, ce n’est pas pas Malo, j’ai moins avec lui. Non ce qui me gêne le plus, c’est quand Lucas Paquetá perd le ballon à la fin, avec son expérience, ça ne doit jamais arriver. Pour Malo, je ne lui en veut pas. Il a 18 ans, il joue avec le cœur et il donne tout. Je ne suis sûr qu’il ne fera pas d’erreurs comme ça dans sa carrière. Mais il a 18 ans et il faut apprendre. »

Le classement reflète-t-il le niveau de l’équipe ? 

« Je ne sais pas mais ce n’est pas bien du tout. On ne doit pas être là. Normalement, tu gagnes un match comme ça. Quand on regarde les 90 minutes, on doit gagner. Mais on ne l’a pas fait et on est douzièmes. »

Trouvez-vous que le changement de système a été une réussite ? 

« Ce n’est jamais facile de changer de système en cours de saison, on n’a pas beaucoup de temps pour s’entraîner. Quand tu joues deux matchs par semaine, ce n’est pas facile. Mais je crois que les joueurs ont, au moins, bien fait ça. Mais on a vu les deux buts et d’autres occasions : ce sont des fautes individuelles et à mon avis, cela n’a rien à voir avec le système. »

 

 

Au tour d’Anthony Lopes de prendre la parole 

Que ressentez-vous après ce match nul ? 

« Même si on ne perd pas, je ressens de l’énervement, de la tristesse, un mélange de sentiments qui sont complètement négatifs. On était devant, on menait 2-1, on avait fait le plus dur. On se fait rejoindre à 2-2 et on est presque sur le point de perdre le match en fin de compte. Il va falloir remédier à pas mal de choses. On se doit de faire beaucoup plus. Aujourd’hui, on est douzièmes de Ligue 1, ce qui est totalement inadmissible quand on est l’Olympique lyonnais. Il va falloir améliorer les choses rapidement. Il nous reste quelques matches pour finir la première partie de saison plus positivement. On ne peut pas revenir en arrière, le mal est fait.

L’OL en crise ? 

« Selon moi, en crise c’est un mot un peu fort. Quand on regarde devant nous, personne n’est vraiment décroché à part Paris. Mais on est dans l’urgence, ça c’est sûr. Il va falloir repartir de l’avant. »

Quel est le problème ? 

« Je pense que c’est un problème de plein de choses. Il va falloir qu’on se remette tous la tête à l’endroit et qu’on se remette à aller de l’avant parce que nos résultats sont tout simplement inadmissibles. »

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités