Actualités

Qui es-tu FC Porto ? Le prochain grand défi de l’OL en Europa League

Ce mercredi soir à partir de 18 h 45, l’Olympique Lyonnais se rend dans le nord du Portugal pour affronter le FC Porto, dans le cadre du huitième de finale aller d’Europa League. Un match qui s’annonce plus que jamais indécis contre l’équipe qui domine actuellement la Liga NOS au Portugal et qui reste une pointure sur le continent européen. 

C’est pour cela que Ferveur Lyonnais a rencontré Alexandre Ribeiro (25 ans) passionné de football notamment du championnat portugais et créateur en 2019 du célèbre média Trivela.fr qui relaye l’actualité du football portugais. Grâce à notre ami, aussi Lyonnais, nous en savons aujourd’hui bien plus sur notre futur adversaire en C3, le FC Porto. Interview exclusive de ‘Ferveur Lyonnaise’ les Gones.

 

Que peux-tu nous dire sur ce club, l’ambiance, son histoire, sa stabilité et sa saison actuelle en Europe et championnat ?

« Porto est, et sera toujours un grand d’Europe. C’est un club qui a remporté plusieurs compétitions européennes dans son histoire, dont la Ligue des champions et qui a cette fibre européenne. Les supporters sont très exigeants avec les performances européennes. Cette saison, ils ont été reversés en Ligue Europa après une phase de poules de Ligue des champions plutôt très correcte dans un groupe très relevée. Au pays, certains ont tendance à se dire que c’est un mal pour un bien parce que Porto est désormais l’un des gros morceaux de la Ligue Europa, et aller au bout de la compétition est un réel objectif. Ça tourne très bien en championnat, et la double confrontation contre la Lazio au tour précédent a été très bien négociée. C’est une équipe en confiance, avec des joueurs qui performent et des titulaires assez clairement identifiés. Un contexte vraiment positif pour Porto.

Concernant la saison actuelle, Porto c’est très solide vraiment. Cette saison, le FCPOn a réalisé série de 16 victoires consécutives en championnat, la plus grande de son histoire (c’est la deuxième fois que Porto atteint ce chiffre, mais ne l’a jamais dépassé). En terme de régularité, c’est vraiment très solide je trouve. Et l’objectif national, c’est aussi de remporter le championnat en fin de saison et l’équipe est en tête avec 21 victoires et 4 nuls. » .

 

Quel est le jeu prôné par Sergio Conceição, le coach ? 

« A l’image du personnage bien connu en France après son passage au FC Nantes, Sergio Conceição aime l’engagement, le dévouement. Il n’acceptera jamais qu’un joueur fasse semblant, ou ne soit qu’à 90% de ce qu’il peut donner. C’est une équipe extrêmement présente dans l’engagement, capable de mettre beaucoup d’intensité dans les courses, dans les duels et dans tout ce qu’elle entreprend. Et au-delà de ça, il y a une bonne majorité de joueurs très techniques, capables de réaliser des choses exceptionnelles avec le ballon. C’est un donc un joli mélange entre technique et agressivité. »

 

Quels sont les joueurs à surveiller, les points forts et points faibles ? Surtout après le départ de Luis Diaz ?

« Les joueurs à surveiller, pour moi, c’est la paire Uribe – Vitinha au milieu. L’OL est également très fort dans ce domaine, donc ça va être intéressant de voir comment ça va se dérouler. À noter qu’au-delà de cette paire qui fonctionne très bien cette saison, il y a aussi Otavio qui a généralement un rôle un peu plus excentré, mais qui travaille également énormément et aide beaucoup dans l’équipe de l’équipe. Ces trois-là sont de vrais points forts pour Porto, qui dispose également d’attaquants de grandes classes comme Taremi, Evanilson ou même, dans une moindre mesure, Toni Martinez. Les trois sont capables de claquer des buts, notamment Evanilson qui s’est bien imposé cette saison. Taremi a légèrement plus de difficultés cette saison, notamment dans la finition, mais il parvient tout de même à se montrer décisif par sa présence, et ses qualités dans la dernière passe. Toujours dans le secteur offensif, j’aime beaucoup le jeune Fabio Vieira qui a une qualité de passe et une vision du jeu exceptionnelle, mais je ne suis pas sûr qu’il sera du onze de départ. »

 

 

Les points faibles de Porto sont, pour moi, défensifs. Déjà, je trouve qu’il y a un réel problème concernant les latéraux, des deux côtés. Personne ne parvient vraiment à se rendre indiscutable. Zaidu, à gauche, je le trouve assez faible par rapport à ses coéquipiers, il est là parce qu’il n’y a personne d’autre pour jouer à sa place. Le jeune Joao Mario, qui devrait débuter à droite, est ailier de formation, et est descendu d’un cran pour pallier le manque de quantité / qualité à ce poste. »

60% de chances de se qualifier pour le FC Porto

 

Comment est perçu ce tirage au Portugal et l’OL en général ?

« Porto est dans une très bonne phase donc l’optimisme règne chez les supporters. La Ligue 1 n’est pas forcément très suivie au Portugal, donc ils connaissent tous Anthony Lopes qui joue en Seleção, Jérôme Boateng et Lucas Paquetá. Maintenant peu de monde connait vraiment le jeu de l’OL cette saison. Le peu de données qu’ils ont, c’est le classement qui n’est pas à l’avantage des Lyonnais, donc encore une fois, l’optimisme règne, même s’il y a du respect, car l’OL est aussi un club respecté en Europe, de par son passé. »

 

Penses-tu que jouer l’aller à la maison est un avantage vu que la règle des buts à l’extérieur n’existe plus ?

« Pas forcément. J’ai l’impression que le match aller sera une longue période de rodage où les deux équipes vont se jauger, avant de lâcher les chevaux au match retour. Pour moi, cette nouvelle règle valorise davantage le match retour que le match aller, donc j’aurais tendance à préférer jouer le retour à domicile. De plus, une éventuelle prolongation, voire une séance de tir au but à domicile est toujours un sacré avantage. »

 

Sur une note de 1 à 10, à combien voix-tu la qualification des Dragons et pourquoi ? 

« Sur la forme des deux équipes, je dirais 6/10 pour Porto et 4/10 pour l’OL. Ça sera plutôt équilibré à mon avis, je donne mon avantage à Porto pour la forme du moment qui est clairement meilleure côté portugais. Après, en termes d’individualité, il y a énormément de qualité des deux côtés. Il ne faut pas non plus oublier que l’OL a cette capacité à se surpasser sur certains matchs, notamment en Coupe d’Europe, donc voyons voir ce que va donner cette rencontre entre un Porto régulier et solide, et un OL aussi instable que surprenant. »

 

Un grand merci à notre confrère Alex Ribeiro pour sa disponibilité et sa gentillesse. Son site https://trivela.fr/

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités