Actualités

Tony Parker ! Et si c’était lui le futur boss de l’OL ?

Président de l’Olympique Lyonnais depuis plus de 20 ans, Jean-Michel Aulas a accompli des miracles à la tête du club. Si l’OL est aujourd’hui reconnu sur la scène nationale mais aussi européenne, elle le doit en très grande partie à notre cher président Jean-Michel Aulas. Oui mais voilà, le boss rhodanien est moins en vue et tôt ou tard, il sera contraint de donner de passer la main. Et le nom de Tony Parker ne semble pas si anodin que cela. 

 

Ancien basketteur et même champion NBA avec les Spurs de San Antonio, il connaît très bien son homologue de 72 ans et régulièrement les deux hommes discutent ensemble sur les différentes stratégies à adopter pour être toujours tout en haut. Devenu président de l’ASVEL (club de basket de la Villeurbanne) il y a quelques années, TP comme on le surnomme fait désormais partie du paysage médiatique à Lyon et son expérience ainsi que sa manière de gérer l’ASVEL ne laisse pas indifférentes le patron de l’OL. Aujourd’hui âgé de 72 ans, ce dernier devrait passer le relais dans quelques années et aujourd’hui c’est Tony Parker qui semble le plus à même de relever ce défi.

De passage devant les caméras de « Canal+ », il y a quelques heures, l’ancien joueur de NBA est revenu sur son avenir et pourquoi pas un futur rôle de président de l’Olympique Lyonnais : « Reprendre la suite de Jean-Michel, pourquoi pas ! L’année dernière il en a beaucoup parlé dans les médias et moi j’essaie d’apprendre tous les jours. J’adore le foot, j’adore le basket. Maintenant, l’Asvel et l’OL, c’est la même famille. L’OL est entré dans notre capital depuis deux ans et demi et ça se passe très bien. Ça pousse toutes les équipes vers le haut. Je sais que l’OL a des ambitions d’être connu au niveau mondial, c’est pour ça que mon rôle d’ambassadeur du club est très important aux US et en Chine. J’espère que Jean-Michel sera avec nous pendant encore très longtemps. Et le jour où il voudra que quelqu’un lui succède, j’espère qu’il sera fier s’il veut que ce soit moi. En tout cas, moi je me prépare. » A terminé TP, qui semble d’accord pour succéder à son collègue et ami à la tête de l’entité OL.

 

 

Aulas a toute confiance en Parker 

 

Cette interview fait écho d’un entretien qu’avait livré le président rhodanien il y a quelques mois dans « Le Figaro. » À cette époque-là, il n’avait absolument pas fermé la porte à sa succession : « Tony coche à peu près toutes les cases ! Sur le côté président-manager, Tony a le profil. Il est plus jeune, avec une image internationale, c’est un mec bien. Celui qui rachètera l’OL quand je devrais partir, soit parce que j’aurais gagné la Coupe d’Europe et le championnat à nouveau, ou parce que je serais appelé à d’autres fonctions, il faudra qu’il soit accompagné par un actionnaire qui l’adoubera. C’est prématuré de dire ce qu’on peut imaginer. Je m’entends très bien avec Tony et ce sera un entrepreneur de très grand renom. » Des propos qui montrent bien que l’actuel boss de l’OL prépare doucement mais sûrement la suite. Hormis Tony Parker, Jean-Michel Aulas pourrait, pourquoi pas laisser les clefs du camion à son fils Alexandre qui fait également partie du business familiale avec notamment un poste très important au sein de la holding familiale…

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités