Actualités

L’ancien agent de Benzema pousse un coup de gueule sur la gestion du cas Rayan Cherki

Considéré comme le plus grand espoir de l’Olympique Lyonnais par bon nombre d’observateurs, Rayan Cherki n’est pas parvenu à lancer réellement sa carrière. Agé de 18 ans, il a même connu une longue blessure en fin de saison et aujourd’hui son avenir n’est toujours pas réglé. 

 

Auteur de 16 apparitions en Ligue 1 la saison dernière, Rayan Cherki a eu un temps de jeu restreint et il ne semble pas forcément faire partie des chouchous de Peter Bosz pour l’avenir. Une mauvaise gestion de la part du coach néerlandais comme le confie Karim Djaziri invité de l’émission « Tant qu’il y aura des Gones » en début de semaine. « On ne l’a pas fait assez jouer. Il n’avait même pas 17 ans quand on lui a dit de regarder les autres jouer, alors que c’est un diamant. On l’a mis dans une position d’échec. C’est un garçon qui gagnait tout en gamin. Il se tient bien en forme physiquement, il est carré », a plaidé l’ex-représentant de Karim Benzema dans l’émission.

Avant de terminer : « On attendait tout de suite de lui qu’il fasse des différences. Il avait 16 ans, même pas le permis de conduire et vous vouliez qu’il tienne l’équipe tout seul ? Et après, dès qu’il n’est pas bon, c’est lui qu’on sort. Je n’ai jamais vu un joueur être content parce qu’il sort ou parce qu’il s’échauffe sans rentrer. Tout le monde lui est tombé dessus pour rien », a regretté Djaziri. Rappelons que Cherki est lié à l’OL jusqu’en juin 2023 et que son club formateur lui a transmis une offre de prolongation de contrat il y a quelques jours. L’OL compte bien miser sur sa jeune pépite à l’avenir et le clan de Cherki réclamerait surtout plus de temps de jeu avant d’accepter cette offre.

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités