Actualités

OGC Nice – OL : une belle confirmation pour Aouar, Kadewere passe au travers… Les tops et flops de la partie

Un match de dingue ce dimanche en Ligue 1 entre l’OGC Nice et l’Olympique Lyonnais. Les visiteurs rentrent dans le Rhône avec une énorme déception et une défaite impensable 3 buts à 2 après avoir mené de deux buts pendant 80 minutes. Une défaite difficile à digérer pour les Lyonnais et leurs supporters. C’est l’heure de retrouver les tops et flops de la partie et il y en a des choses à dire. 

Retrouvez notre après-match en cliquant sur le lien ici-même 

 

Si cette catégorie reste totalement subjective et que chacun se fera son propre avis, la rédaction de Ferveur Lyonnaise vous donne son sentiment sur ce résultat et ce match totalement fou avec un scénario incroyable. Nous félicitons l’ensemble de l’équipe pour les 80 bonnes minutes. En revanche, les 10 dernières minutes sont inexplicables et l’équipe doit vraiment et encore plus travailler sa gestion des fins de matchs qui est très délicate.

 

Les tops : 

Houssem Aouar : titularisé au milieu du terrain ce dimanche, il a montré toutes ses qualités et continue sa belle série. Aujourd’hui il a perdu peu de ballons et ses passes ont très souvent permis aux Lyonnais de pouvoir écarter le jeu. Un coup à gauche sur Karl Toko Ekambi ou Emerson et un coup à droite sur Tino Kadewere et Léo Dubois. Bon match de celui qui était capitaine jeudi en C3. Son but vient aussi récompenser ses efforts et il aurait pu et dû permettre à son équipe de prendre les trois et revenir avec la victoire.

Karl Toko Ekambi : tout comme Houssem, il poursuit sa belle série et il a su se montrer dangereux dans cette rencontre. Sur l’ouverture du score, tout est parfait ! Son appel, son démarquage, son positionnement, sa prise de balle et son attitude pour récupérer le ballon et en deux temps. En deuxième mi-temps, il a également mis en difficulté la défense adverse. Encore un bon de match de KTE.

 

Les flops : 

Emerson : Nous n’aimons pas cette catégorie, mais il faut savoir être parfois critique sans pour autant faire preuve de méchanceté. Aujourd’hui la prestation d’Emerson a été très moyenne. S’il a pourtant été dangereux en phase offensive sur son côté gauche avec quelques centres de qualité, en revanche, il saborde l’équipe en fin de match avec un penalty bêtement concédé. Aujourd’hui, les trois buts niçois (Atal, Delort, Guessand) viennent de son côté et il a pris l’eau dans le secteur défensif.

Tino Kadewere : comme indiqué dans notre titre, il est passé au travers. Le football est parfois cruel car en quelques minutes, il est passé du rôle de sauveur avec son occasion ratée à principal fautif d’une défaite inexplicable. De retour de blessure, il manque de confiance et son geste sur Melvin Bard est incompréhensible. En quelque sorte, il a mis ses coéquipiers dans une très mauvaise situation et il sera, en prime suspendu pour la réception du RC Lens samedi prochain et sûrement aussi d’autres rencontres du championnat. Une mauvaise nouvelle quand on connaît les difficultés du club sur le plan offensif avec la blessure de Moussa Dembélé et un Islam Slimani en phase de reprise.

Jérôme Boateng : tout comme à Prague, il a encore réalisé une passe décisive exceptionnelle mais… Cet après-midi, l’Allemand a eu beaucoup de difficultés en fin de match à l’image de l’équipe. Pourtant, l’OL a recruté des joueurs d’expériences cet été afin de pouvoir calmer et mieux gérer les fins de matchs. Aujourd’hui il a clairement failli dans ce rôle. Sur le but de Youcef Atal, il se fait éliminer beaucoup trop facilement et il est un peu loin sur le troisième but des Aiglons signé Guessand.

Faillite mentale de l’équipe : un dernier flop un peu particulier, puisqu’il concerne le mental de l’équipe. Tout allaient pour le mieux après 80 minutes et le but de Youcef Atal a complètement changé la donne. Difficile à comprendre, la mentalité de notre équipe, qui au final a réalisé la même fin de match que le calvaire, vécut en début de partie jeudi dernier en Europa League. L’OL a encaissé trois buts et 10 minutes et ainsi perdu une deuxième place qui lui était promise. Il faudra suivre la conférence de presse d’après-match qui sera hyper intéressante pour tenter de comprendre le pourquoi du comment. Peter Bosz aura certainement plus de réponse que nous…

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités