Actualités

OL – OM : Aulas, Guimarães, Longoria… Les réactions après la soirée cata

Ce dimanche soir, l’Olympico a tourné court. Après trois petites minutes de jeu, un membre du public a jeté une bouteille d’eau sur Dimitri Payet qui s’apprêtait à tirer un corner. Match arrêté par l’arbitre qui renvoie les 22 acteurs aux vestiaires. 75 minutes après, le public (56 000) est contraint de quitter le stade et ne verra pas ce 114e Olympico.

 

Devant ce scénario fou qui a tourné au fiasco, les réactions ont été nombreuses à commencer par les deux présidents. C’est Pablo Longoria qui était en conférence de presse pour en dire un peu plus. « C’est une question claire, la position du club est que l’arbitre doit prendre la décision et que nous devions la respecter. On a demandé de voir l’état psychologique des joueurs. C’est une soirée noire pour le football, on vient pour jouer une rencontre. Sa décision sportive était de faire arrêter la partie, après il y a beaucoup de questions à analyser mais c’est surtout sportif. Il faut se poser des vraies questions, le spectacle doit être sur le terrain. C’est une question d’intégrité. On donne du plaisir aux supporteurs qui retournent au stade. On pourrait parler d’un grand match entre deux équipes. Après une telle soirée, ce qu’on peut demander, c’est de réfléchir tous ensemble dans le foot français pour que ces accidents s’arrêtent. »

Il parle également de l’état de santé de Dimitri Payet. « Ce n’est pas normal. On a toujours condamné tout type de violence, ça touche tout le monde. Personne qui aime le foot ne peut être content ce soir (dimanche). Le choc était un peu violent, il était surtout très touché, avec de la glace sur la tête dans le vestiaire. »

 

Au tour de Jean-Michel Aulas : 

« Il y a eu une réaction extrêmement vive, pour ne pas dire autre chose, des dirigeants et en particulier de l’entraîneur de l’OM.J’ai appris ce soir qu’il n’y avait plus la possibilité d’avoir des caméras dans les vestiaires, c’est dommage parce que vous auriez, pour instruire votre dossier, sûrement des choses intéressantes… Moi je suis pour que le football se déroule dans d’excellentes conditions et sans pression outrancière des acteurs. On a demandé qu’il y ait aussi un constat précis des dégâts, c’est malheureux mais ce n’est pas non plus quelque chose qui doit être sanctionné directement sur place, il y a des commissions. On est catastrophé par le fait qu’il y ait eu cette bouteille mais, encore une fois, on ne peut, quand vous avez 56 000 personnes dans un stade (contrôler tout le monde). J’ai joué dans beaucoup de stades par le passé où les incidents étaient beaucoup plus importants et sans sécurité. Là, l’auteur a été appréhendé et il n’y avait aucun risque que les choses deviennent aussi agressives. » A ainsi dénoncé le boss de l’OL au micro de Prime Vidéo.

Avant d’adresser un message de soutien à son tour à Dimitri Payet via son compte Twitter : « On est catastrophés par ce qui est arrivé, le médecin m’a dit : ‘plus de peur que de mal’. On présente nos excuses. »

 

 

Bruno Guimarães extrêmement déçu et triste de ne pas pouvoir jouer :

Dans un message publié sur son compte Twitter, le milieu de terrain brésilien a pesté après ces nouveaux débordements. « Ceux qui ont perdu ce soir c’est le football et tous ceux qui aiment le football. On aurait dû vivre un grand match avec deux équipes qui ont leur propre méthode de jeu. Je suis attristé par la situation. »

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités