Actualités

Entre ingratitude et compréhension, l’annonce de Juninho donne du grain à moudre aux médias

Invité ce mercredi soir de l’émission Rothen s’enflamme sur les ondes de « RMC », Juninho a déclaré vouloir quitter son poste de directeur sportif à la fin de la saison. Une annonce qui a fait l’effet d’une bombe chez les supporters mais aussi dans le monde du football et surtout dans les médias. 

 

Il y a quelques heures le Brésilien a jeté un pavé dans la mare et les réactions ne cessent d’arriver. Usé mentalement par son travail en tant que directeur sportif de l’OL, le Brésilien de 46 ans a indiqué avoir besoin de repos et il envisage très sérieusement de céder sa place en fin de saison. Devant ses déclarations, deux camps s’opposent ! Les pour. Ceux qui comprennent totalement sa décision et les contre. Ceux qui ont du mal à comprendre et qui parlent même d’un manque de gratitude de la part du dirigeant.

Dans la catégorie pour on retrouve notamment Manu Lonjon qui partage son sentiment et n’est pas forcément étonné par le choix du Sud-Américain. « Le départ annoncé de Juninho est lourd de sens. Un mec absolument honnête, désintéressé, serviteur d’un club qu’il aime et qu’il met au-dessus de tout. Pas d’arrangements. L’OL n’a plus le réseau d’antan. Les arrivées étaient son boulot, pas le fruit d’une cellule. Il est épuisé. On lui reprochait sa vision (brésilienne) des pistes mais force est de constater qu’il a pesé de tout son poids pour convaincre les recrues. Paqueta à l’OL sans Juni ? Possible mais évidemment que Juni est fondamental. » Déclare le journaliste via son compte Twitter.

 

 

Les raisons du départ de Juninho selon Daniel Riolo

 

Outre Manu Lonjon, un autre spécialiste livre également son analyse sur la situation. Connu pour son franc-parler, Daniel Riolo tente de trouver les explications d’un départ dès la fin de la saison et il pointe du doigt les relations en interne notamment avec Vincent Ponsot, le directeur général adjoint de notre club. « Il dit qu’il est possible que ce soit fini. Il y a des choses qui ne lui plaisent pas dans le fonctionnement de l’Olympique Lyonnais. Le noeud du problème, c’est qu’il est déçu car il ne s’attendait pas à ça et il pensait avoir d’autres moyens pour pouvoir faire autre chose. Pour l’instant, il ne peut pas travailler comme il veut même s’il forme un bon duo avec Peter Bosz. Il a vu à quel point c’était compliqué de ne pas avoir assez de moyens pour le recrutement. Il y a une sorte de petit malaise à régler en interne sur les rôles de chacun, sur qui est réellement le patron. Ça c’est le premier problème.

Et le deuxième, il en parle clairement. Il a l’ambition de devenir entraineur et il ne peut pas le faire en Europe car il lui manque le diplôme. Si un club du Brésil lui propose quelque chose, il a envie d’y aller. En quoi c’est mal de dire ça ? » A révélé le journaliste sur les ondes de « RMC, » qui rejoint le directeur sportif sur certains points.

 

Raymond Domenech allume la mèche

 

Si la décision de Pernambucano Juninho parait aujourd’hui compréhensible surtout au vu des nombreux témoignages et informations récoltées au-dessus, il existe aussi les contre avec Raymond Domenech en tête. Aujourd’hui consultant pour la « chaîne l’Equipe », il se montre très critique envers le Brésilien et parfois limite dans ses propos. « Il le dit lui-même pourquoi il doit partir, parce qu’il est fatigué, parce qu’il est fatigué, parce qu’il en a marre, parce qu’il ne sert à rien. Il a envie d’aller entrainer, et ben qu’il aille entrainer !

Comment peut-il mettre le feu avant le choc de Marseille juste pour se faire plaisir à lui-même, pour parler de son nombril et de ses problèmes ? S’il n’a rien compris à la position de directeur sportif, qui est de régler les problèmes du club, il peut partir. Ce n’est pas la première fois qu’il intervient pour dire n’importe quoi à n’importe quel moment. Actuellement, il est un poids pour le club donc la meilleure solution c’est qu’il écoute ce qu’il a dit et qu’il ne se trompe pas de date et qu’il parte demain matin. » Termine l’ancien défenseur de l’OL. Un discours assez culotté de la part d’un homme qui a fait honte à la France lors d’un certain Mondial 2010. Mais aussi qui a fait passer ses intérêts avant tout le reste il y a quelques années avec une demande en mariage devant les médias, trois minutes après une élimination prématurée à l’Euro… Comme on dit, Raymond Domenech a perdu une bonne occasion de se taire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquez pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les derniers articles dans Actualités